Danse contemporaine
Orgueil(s)
Compagnie JKL - Joakim Lorca
Début du spectacle : 20h30
Durée : 1h
Lieu : Grande salle
Tarif C : de 6 à 17€

Après Gourmandise(s) accueilli au Théâtre en février 2017, Joakim Lorca présente Orgueil(s), le deuxième volet d’un cycle sur les sept péchés capitaux. Il fait le choix ici d’être omnipotent et omniprésent, de la création de la pièce jusque sur le plateau. Il propose en effet un solo dont il est à la fois danseurinterprète, chorégraphe et scénographe, et qui n’est pas sans rappeler le mythe de Prométhée.

« Orgueil(s), c’est une exposition de moi ». C’est dit ! Le danseur et chorégraphe drouais a un fantasme et il l’assume pleinement : celui de  devenir l’unique Dieu sur le plateau, le seul tout-puissant créateur. Mais pas seulement. À travers cette pièce, il pose aussi la question de l’évolution de l’homme à travers le temps, de la trace qu’il va laisser de son passage sur terre. Danseur en quête d’un corps qui ne vieillirait pas, Joakim Lorca aborde ce travail chorégraphique à l’heure où le transhumanisme annonce une humanité augmentée. Il cherche à développer une danse mélangeant des éléments naturels aux nouvelles technologies (un bras bionique, une gyroroue, un casque de neurostimulation…). Il devient en quelque sorte sculpteur de lui-même, explorateur de sa propre matière gestuelle. C’est un dialogue de lui à lui, un hommage à sa  personnalité, mais aussi la métamorphose du danseur en chorégraphe. L’homme de terre glaise qu’il sculpte sur son propre corps devient un monstre d’orgueil qui échappe à tout contrôle. Muet, sans âme, anormal,
inquiétant, il permet au danseur d’incarner l’autre, de représenter son double, sa part obscure et pulsionnelle.

Le danseur, qui a grandi et s’est nourri auprès de chorégraphes contemporains comme Dominique Boivin, Nasser Martin-Gousset ou Angelin Preljocaj, imprime un peu plus sa patte de chorégraphe à chacune de ses créations.

 

Mentions obligatoires

Création, scénographie, chorégraphie, danse Joakim Lorca. Assistant Saül Dauvin. Musique The Toxic Avenger, Simone Bikini. Création lumières Cécile Giovansili. Création vidéo Régis Viogeat. Costumes Astrid Cadoz. Régie générale Guillaume Olmeta. Coproduction Atelier à spectacle de Vernouillet ; Théâtre de Chartres. Soutiens Dianétum d’Anet ; La Fabrique à Meung sur Loire ; La Briqueterie CDC du Val de Marne. © Vincent Lorca.

 

novembre 2018
L
M
M
J
V
S
D
1
2
3
4
5
7
8
11
12
14
15
17
18
19
21
22
25
26
28
30