Théâtre
Bérénice
Texte Jean Racine | Mise en scène Gaëtan Vassart
Début du spectacle : 20h30
Durée : 1h55
Lieu : Grande salle
Tarif B > Cat. 1 : plein 27 € • réduit 18 € | Cat. 2 : plein 25 € • réduit 17 € | Cat. 3 : 16 €
à partir de 12 ans
Chorégraphe : Caroline Marcadé
Avec : Stéphane Brel, Magaly Godenaire, Sabrina Kouroughli, Stanislas Stanic, Gaëtan Vassart
Scénographie : Camille Duchemin
Costumes : Camille Aït Allouache
Lumières : Franck Thévenon, assistée d’Eliah Ramon | Régie Eliah Ramon
Musique/Son : Aline Loustalot
Vidéo : Grégoire de Calignon
Collaborations artistiques : Sabrina Kouroughli

Après Anna Karénine (accueilli au Théâtre de Chartres en 2016) et Mademoiselle Julie, Bérénice est le dernier volet de la trilogie de Gaëtan Vassart autour des grandes héroïnes féminines en quête d’émancipation et de liberté.

La tragédie de Racine écrite en 1670 commence par l’annonce de la mort du père de Titus. Pour accéder au trône, Titus renonce à Bérénice. Il charge son ami Antiochus, qui aime en secret la jeune fille, de le lui annoncer. Bérénice est entière, pure, déterminée, insoumise. Pour ces raisons, ni lui, ni Antiochus, roi de Comagène, ne parviennent à s’en éloigner. Titus renonce au mariage au profit de sa carrière, car il y a en lui la noirceur d’un homme du XXIe siècle, celle d’un désenchanté, incapable d’embrasser le bonheur conjugal. Il sacrifie cet amour à son ambition. Quant à Bérénice, l’amoureuse, elle passera au fur et à mesure des actes, de l’ignorance de sa situation au libre choix de son dépassement : l’incrédulité, la fuite en avant, la supplique, le refus, la révolte, le chantage à la mort par vengeance, l’acceptation d’une tristesse majestueuse, et à la création du mythe de leur histoire. Elle souffre de l’absence de l’être aimé et découvre la barbarie du pouvoir.

Cette pièce nous montre à quel point le regard de la société peut broyer nos désirs les plus profonds, et comment nos rêves peuvent se dissoudre à l’épreuve du pouvoir. Pour Gaëtan Vassart c’est on ne peut plus d’actualité, et il tente de répondre à cette question : comment accomplir nos rêves dans une société où le travail régit notre vie, où la réussite sociale nous impose ses lois et nous oblige sans cesse à un sprint au bord du précipice ? Des rêves qui ne demandent qu’à se réveiller pour nous permettre de prendre une autre direction de vie et construire une société plus humaniste. Un bien beau programme à ne pas manquer !

 

 

Mentions obligatoires

Production Compagnie La Ronde de Nuit. Coproduction Théâtre des Quartiers d’Ivry-Centre Dramatique National du Val-de-Marne, Théâtre du Jeu de Paume-Aix-en-Provence, Théâtre du Pont des Arts de Cesson-Sévigné. Avec l’aide de la Spedidam et la participation artistique du Jeune Théâtre National. Résidence au Centquatre-Paris, au Théâtre des Quartiers d’Ivry-Centre Dramatique National du Val-de-Marne. © Grégoire de Calignon.

septembre 2019
L
M
M
J
V
S
D
1
2
3
4
5
6
7
8
9
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
30