Théâtre
Dom Juan / La Nuit
Nouveau Théâtre Populaire
Début à : 20h30
Durée : 1h40
Lieu : Grande salle
Tarif B > Cat. 1 : plein 27 € • réduit 18 € • -12 ans 10 € | Cat. 2 : plein 25 € • réduit 17 € • -12 ans 8 € | Cat. 3 : 16 €
Avec : Pauline Bolcatto, Valentin Boraud, Julien Campani, Philippe Canales, Baptiste Chabauty, Léo Cohen-Paperman, Émilien Diard-Detoeuf, Clovis Fouin, Elsa Grzeszczak, Lazare Herson-Macarel, Frédéric Jessua, Morgane Nairaud, Antoine Philippot, Loïc Riewer, Juli
Scénographie : Anne-Sophie Grac, Pierre Lebon
Costumes : Zoé Lenglare et Manon Naudet
Lumières : Thomas Chrétien, assisté de Thomas Mousseau-Fernandez
Musique/Son : Bravo Baptiste. Son : Lucas Lelièvre, assisté de Baudouin Rencurel
Collaborations artistiques : Lola Lucas. Maquillage et coiffure : Pauline Bry

L’HISTOIRE
Sganarelle et son maître Dom Juan, jeune courtisan fortuné et libertin, fuient après que ce dernier ait abandonné Elvire, une femme qu’il avait sortie du couvent en lui promettant de l’épouser. En chemin, ils croisent des paysannes que Dom Juan entreprend aussitôt de séduire et les beaux-frères d’Elvire, qui ont juré de la venger. Il repère ensuite le mausolée d’un ancien commandeur qu’il a battu en duel et convie sa statue à dîner. Enfin de retour chez lui, Dom Juan promet à son père, furieux, de revenir à la religion. Mais il ne tient pas sa promesse et disparaît après que la statue soit venue honorer son invitation.

QUAND ILS NOUS EN PARLENT
Avec Le Tartuffe, Dom Juan et Psyché, Molière pose la question du rapport, intime et politique, que chacun entretient avec sa foi (ou son absence de foi). Dans Le Tartuffe, l’intégrisme religieux est la conséquence
d’une foi fragile. Dans Dom Juan, Dieu répond au blasphème par le silence, et abandonne le blasphémateur à sa condition d’homme. Enfin, dans Psyché, l’amour sauve l’Homme devenu l’égal de Dieu. Le XVIIe siècle de Molière et de Louis XIV levait des yeux inquiets vers le ciel. Le monde, avec les chocs successifs de la Réforme, de la révolution galiléenne et de la Contre-Réforme, avait basculé. C’est peut-être au moment où sa remise en cause éclate au grand jour que la foi s’exprime de la façon la plus pressante. Intégrismes religieux, hubris technologique et eschatologie climatique : notre époque aussi cherche une transcendance, sans toujours la nommer. Notre siècle aussi lève des yeux inquiets vers le ciel. Et Molière éclaire, d’une lumière à la fois élégante et crue, ces questions. Dieu se joue des mortels, les mortels sont trahis par Dieu, et Dieu défié par un mortel choisit de se taire pour nous laisser dans l’effroi de sa dernière absence. A moins, silence plus infini encore, qu’il n’ait jamais existé, et que le Ciel n’ait jamais été qu’un théâtre habité par les seuls rêves des humains eux-mêmes… […] Léo Cohen-Paperman, Emilien Diard-Detoeuf et Julien Romelard

 

 

septembre 2021
L
M
M
J
V
S
D
1
2
3
4
5
13
14
15
16
17
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30