Le Canard à l'orange

Théâtre
Le Canard à l'orange
Mise en scène Nicolas Briançon | Molière 2019 du comédien dans un second rôle pour François Vincentelli
Début du spectacle : 20h30
Durée : 1h40
Lieu : Grande salle
Tarif A > Cat. 1 : plein 39 € • réduit 29 € | Cat. 2 : plein 37 € • réduit 27 € | Cat. 3 : 26 €
à partir de 14 ans
Mise en scène : Nicolas Briançon, assisté de Pierre-Alain Leleu
Texte : William Douglas Home
Adaptation : Marc-Gilbert Sauvajon
Avec : Nicolas Briançon, Anne Charrier, Sophie Artur, Alice Dufour, François Vincentelli
Décors : Jean Haas, assisté de Bastien Forestier
Costumes : Michel Dussarat, assisté de Aimée Blanc | Perruques et maquillages Michèle Bernet
Lumières : Franck Brillet
Musique/Son : Gérard Daguerre

On ne présente plus Nicolas Briançon, et pas une saison ou presque ne se déroule sans une nouvelle pièce mise en scène avec succès par ses soins. Pour lui, monter Le Canard à l’orange, c’est tenter de renouer avec ce que la comédie de boulevard a de plus étincelant, de plus joyeux, de plus brillant. C’est plonger le spectateur dans un feu d’artifice d’esprit et de drôlerie.

Hugh Preston est un animateur-vedette de télévision, marié depuis 15 ans à Liz qu’il trompe avec de nombreuses maîtresses. Un vendredi soir, Hugh dit à sa femme qu’il sait qu’elle a un amant. Au pied du mur, elle lui avoue sa liaison avec un homme qu’elle compte rejoindre le dimanche matin suivant. Hugh offre à sa femme de prendre tous les torts à sa charge, et de se faire prendre en flagrant délit d’adultère au domicile conjugal avec sa secrétaire. Il invite donc l’amant de sa femme, un certain Brownlow, à passer le week-end à la maison afin, dit-il, de régler les questions du divorce. Liz refuse cette proposition incongrue. Mais lorsque Hugh lui avoue qu’il lui a tendu un piège et qu’il ne savait rien de cette liaison, Liz, piquée au vif, accepte pour montrer à Hugh à quel point son amant est mieux que lui. Voici donc la femme, le mari, l’amant, la secrétaire, la gouvernante et un canard récalcitrant, réunis pour un week-end au cours duquel Hugh, en joueur d’échecs manipulateur, va tout faire pour reconquérir sa reine.

Avec délicatesse et subtilité, cette comédie nous entraîne dans un tourbillon étourdissant auquel la mise en scène de Nicolas Briançon et le jeu des comédiens rend merveilleusement justice.

 

Mentions obligatoires

Présenté par Richard Caillat – Arts Live Entertainment, en accord avec le Festival d’Anjou et la Compagnie Nicolas Briançon. © Céline Nieszawer.

septembre 2019
L
M
M
J
V
S
D
1
2
3
4
5
6
7
8
9
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
30