L'enfant et les sortilèges

Musique et chant lyrique
L'enfant et les sortilèges
THÉÂTRE DE LA VALLÉE | D’APRÈS COLETTE ET MAURICE RAVEL
Début à : 10h
Durée : 35 min
Lieu : Grande salle
Tarifs : de 5 à 11 €
à partir de 4 ans
Mise en scène : Gerold Schumann
Chorégraphe : Mathilde Vrignaud
Adaptation : Gerold Schumann
Avec : Jeu et chant Charlotte Schumann. Danse Marion Parrinello ou Sophie Billon
Scénographie : Pascale Stih, Chantal Joguet
Décors : Jean-Paul Dewynter
Costumes : Pascale Stih, Chantal Joguet
Lumières : Philippe Lacombe
Musique/Son : Bruno Bianchi

C’est en 1900, dans un salon musical, que Colette et Maurice Ravel se rencontrent pour la première fois. En 1914, Jacques Rouché alors directeur de l’Opéra de Paris, passe commande à Colette d’un livret de « ballet-féerie ». Dix ans plus tard, il lui propose de reprendre ce projet avec Maurice Ravel. Intitulé Ballet pour ma fille, ce poème en prose devient L’Enfant et les Sortilèges et est créé le 21 mars 1925 à l’Opéra de Monte-Carlo. 

Trois ans après le succès de Folles saisons, Gerold Schumann nous entraîne dans une nouvelle fantaisie lyrique. Dans un univers enfantin, le personnage principal âgé d’environ 6 ans n’est pas encore formaté par les règles de la société. Enfant-roi, il n’agit qu’en fonction de ses désirs. Au cours de la pièce, le monde du rêve, régi par le principe de plaisir, est ainsi mis en opposition au principe de réalité. Dans cet univers magique, les émotions de l’enfant sont autant de langages musicaux différents, allant de mélodies mélancoliques en musiques frénétiques, en passant par un véritable feu d’artifice vocal. À travers toute cette palette de sentiments, les spectateurs assistent à la métamorphose de l’enfant. Au début dans l’opposition, il se révolte. Puis les objets  prennent vie, les animaux parlent, chantent. D’hostile, le monde devient peu à peu amical au fur et à mesure que l’enfant apprend à aimer, que sa colère et sa violence cèdent la place à l’empathie et à la gratitude.

Un véritable voyage initiatique pour les enfants, mais aussi pour les adultes qui replongent avec délice dans leurs jeunes années. Un spectacle au goût d’enfance, à savourer comme une friandise. 

 

QUAND IL NOUS EN PARLE
Du fox-trot à la musique chinoise jusqu’aux danses anciennes, menuet, valse, mélodie populaire sur un harmonium et rythmique de timbale... La juxtaposition de styles si éloignés, comme dans un rêve, crée un effet humoristique et évoque pour les spectateurs des sensations enfantines d’avant l’éducation et l’acquisition du langage. Gerold Schumann

 

 

Mentions obligatoires

Coproduction Théâtre de la vallée, Ville d’Ecouen, Théâtre de Chartres Scène conventionnée d’intérêt national art et création. Soutien à la création SPEDIDAM, Caisse des Dépôts, dispositif PÉPITE, Pôle d’accompagnement jeune public, Compagnie ACTA - Villiers-le-Bel. © Pascale Stih. 

septembre 2022
L
M
M
J
V
S
D
1
2
3
4
5
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29