Théâtre
Rouge
Avec Niels Arestrup et Alexis Moncorgé
Début du spectacle : 20h30
Durée : 1h40
Lieu : Grande salle
Tarif A > Cat. 1 : plein 39 € • réduit 29 € | Cat. 2 : plein 37 € • réduit 27 € | Cat. 3 : 26 €
Mise en scène : Jérémie Lippmann, assisté de Sandra Choquet
Texte : John Logan
Adaptation : Jean-Marie Besset
Scénographie : Jacques Gabel
Costumes : Colombe Lauriot Prevost
Lumières : Joël Hourbeigt
Musique/Son : Fabrice Naud
Collaborations artistiques : Morgane Baux (accessoiriste)

L’HISTOIRE
New-York, fin des années 50, Mark Rothko se retrouve dans son atelier, aux prises avec la commande de vastes peintures murales que vient de lui passer le fameux restaurant du Four Seasons. Rothko donne des instructions à Ken, son assistant, pour mélanger les peintures, assembler les châssis, préparer les toiles... Le jeune homme n’hésite alors pas à remettre en question les grandes théories du maître sur l’art, jusqu’à l’accuser d’hypocrisie et de compromission mercantile. Une joute verbale passionnée puis volcanique s’engage alors entre les deux hommes... Récompensée de six Tony Awards aux États-Unis, cette pièce, enfin adaptée en français, est à découvrir de toute urgence par tous les amoureux de l’Art. Un face-à-face très puissant, virtuose et dense entre Niels Arestrup / Mark Rothko et Alexis Moncorgé (Amok en 2016 au Théâtre de Chartres) !

QUAND IL NOUS EN PARLE
La pièce nous introduit au coeur de la création, et elle interroge les processus du créateur. Elle dresse le portrait d’un esprit en colère et brillant, qui vous demande de ressentir la forme et la texture des pensées. Rothko tient à initier son assistant, qui va se révéler bon élève, mais incapable de faire le moindre compromis esthétique. La relation maître-élève peut se lire aussi, bien que Rothko s’en défende, comme une relation père-fils ; les deux personnages vont se livrer un combat intellectuel et artistique qui va marquer leur vie. Jérémie Lippmann 


CE QUE LES MÉDIAS EN DISENT
Un spectacle efficace qui mérite le détour, rien que pour la magnifique prestation de Niels Arestrup, son art envoûtant de comédien, sa cruauté, sa détresse et sa tendresse écorchée. Télérama

 

MOLIÈRE 2020 DU MEILLEUR COMÉDIEN POUR NIELS ARESTRUP

 

Mentions obligatoires

Production Acte 2, en accord avec le Théâtre Montparnasse.

décembre 2020
L
M
M
J
V
S
D
7
9
11
13
14
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31