Sans humain à l'intérieur

Théâtre d'objets, ombres, marionnettes
Sans humain à l'intérieur
COMPAGNIE AVANT L’AVERSE
Début à : 19h30
Durée : 1h10
Lieu : Petit Théâtre
Tarif C : plein 17 € • réduit 11 €
à partir de 12 ans, scolaires 14 ans
Mise en scène : Lou Simon
Avec : Raquel Silva et Candice Picaud
Scénographie : Cerise Guyon
Lumières : Romain le Gall Brachet
Musique/Son : Thomas Demay
Collaborations artistiques : Dramaturgie Lisiane Durand

La découverte de la marionnette, au cours de sa formation littéraire et théâtrale à Paris, permet à Lou Simon de regrouper toutes ses pratiques artistiques, de la danse au théâtre en passant par les arts plastiques. Cette étoile montante de la marionnette interroge dans cette première mise en scène, puissante et sensible, notre rapport au réel, au corps humain, à l’humanité elle-même. 

La lecture de la Théorie du drone de Grégoire Chamayou, enquête philosophique sur le drone militaire, a particulièrement marqué Lou Simon jusqu’à faire germer en elle l’idée de cette création, pour interroger le « regard » du drone. Un regard qui surveille, qui anticipe, un regard froid et omnipotent, qui transforme l’humain au sol en objet et déconnecte l’opérateur de la réalité. Sur scène, se confrontent différents points de vue, différentes échelles, différentes perceptions du réel. D’une part celle de Raquel qui reçoit par erreur un mail du journaliste Atef Abu Saïf contenant son manuscrit Le drone mange avec moi, relatant la guerre à Gaza et l’omniprésence des drones. Elle le lit et mène son enquête avec son amie Candice. Elles veulent lui répondre, lui dire qu’il s’est trompé, mais aussi qu’elles ont été touchées par son livre. Mais ce n’est pas si simple. D’autre part le récit d’Atef Abu Saïf, qui expose les effets matériels, politiques et psychologiques de cette nouvelle forme de guerre. Enfin, l’histoire de deux opérateurs, lors d’une action de nuit, qui se rendent compte qu’ils se sont trompés de cible…

Ce spectacle, mêlant intelligemment récit documentaire et sensibilité artistique, interroge sur la facilité que nous avons à nous accoutumer aux dysfonctionnements du monde et à les oublier, car trop éloignés de nos préoccupations quotidiennes. 

QUAND ELLE NOUS EN PARLE
Ce projet est né de la constatation que ma vie quotidienne et intime est fortement déterminée par les enjeux économiques du capitalisme, de la mondialisation et de la guerre, et que pourtant, je n’y comprends pas grand-chose. « Ça » paraît très loin de moi. Je vis avec l’impression que l’exercice du pouvoir ne change pas grand-chose à ma vie quotidienne et biologique, ou du moins, que je pourrai toujours m’en  accommoder. Lou Simon

 

Mentions obligatoires

Coproducteurs Théâtre aux Mains Nues ; Institut International de la Marionnette ; Théâtre Jean Arp ; Espace Périphérique ; L’Hectare, territoires vendômois, Centre National de la Marionnette ; Théâtre de Chartres, Scène conventionnée Art et création. Soutiens Le Volapuk ; La Fabrique de Théâtre ; Bouffou Théâtre à la Coque ; Le Jardin Parallèle ; Le Tas de Sable ; La Nef-Manufacture d’utopies ; l’Échalier, Atelier de Fabrique Artistique. Projet lauréat de FORTE, (Région Ile de France), accompagné par la Couveuse, dispositif de l’Hectare. Aide au projet DRAC-Région Centre Val de Loire 2021. © DR.

septembre 2022
L
M
M
J
V
S
D
1
2
3
4
5
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29