Jazz
Waking world
YOUN SUN NAH QUARTET
Début à : 20h30
Durée : 1h30
Lieu : Grande salle
Tarif B : Cat. 1 : plein 27 € • réduit 18 € • Cat. 2 : plein 25 € • réduit 17 € • Cat. 3 : 16 €
Avec : Youn Sun Nah ( voix), Brad Christopher Jones (contrebasse, basse électrique), Thomas Naïm (guitares acoustique et électrique), Tony Paeleman (piano, Fender Rhodes, synthétiseur)

Depuis l’enfance, Youn Sun Nah baigne dans la musique. Sa carrière de chanteuse commence en Corée à 23 ans. Après une formation classique, elle s’intéresse au jazz et s’installe à Paris en 1995. Elle y étudie au CIM, puis à l’Institut National de Musique de Beauvais et au Conservatoire Boulanger. De clubs parisiens en festivals de jazz, elle commence une carrière française, jusqu’à se placer dans les meilleures ventes de disques jazz. Elle se distingue par sa voix singulière qu’elle utilise comme un instrument de musique et par le caractère exotique de ses choix et les langues qu’elle utilise, coréen, hébreu, portugais et espagnol. Elle est demandée partout, mais c’est en France qu’elle donne le plus de concerts, notamment dans les festivals Jazz in Marciac, D’Jazz Nevers, ou au Théâtre du Châtelet. 

20 ans après la sortie de Light For The People qui l’a révélée au public français, Youn Sun Nah publie son nouvel opus en janvier dernier. Onze chansons dont elle a écrit l’ensemble des paroles et musiques, empruntant au jazz, à la pop, au folk et aux musiques du monde. Elle les revisite sur scène dans une formation inédite, alliant sonorités acoustiques ou électriques et laissant présager d’étonnants changements d’atmosphères dont elle a le secret. 

Les férus de jazz seront comblés et les néophytes ravis de la découvrir !


CE QUE LES MÉDIAS EN DISENT
[C’est] le disque le plus courageux que la chanteuse ait enregistré à ce jour. Le plus beau, aussi. Car tout est d’elle, paroles et musiques, rage et consolation, cauchemars et espoirs. Des tourments intérieurs
que l’on n’imaginait pas affleurent en même temps que de nouvelles façons de chanter, toujours plus subtiles. Sans travestissement ni obscénité, Nah fait peau neuve et, une nouvelle fois, sa rayonnante humanité nous désarme. Télérama

 

Mentions obligatoires

© Sung Yull Na. 

septembre 2022
L
M
M
J
V
S
D
1
2
3
4
5
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29