Théâtre
Un mois à la campagne
IVAN TOURGUENIEV | CLÉMENT HERVIEU-LÉGER
Début à : 20h30
Durée : 2h
Lieu : Grande salle
Tarif B : Cat. 1 : plein 27 € • réduit 18 € Cat. 2 : plein 25 € • réduit 17 € Cat. 3 : 16 €
à partir de 14 ans
Mise en scène : Clément Hervieu-Léger, assisté de Aurélien Hamard-Padis
Traduction : Michel Vinaver (Edition l’Arche)
Avec : Louis Berthélémy, Clémence Boué, Jean-Noël Brouté, Stéphane Facco, Isabelle Gardien, Juliette Léger, Guillaume Ravoire, Mireille Roussel, Daniel San Pedro, Martin Verhoeven
Scénographie : Aurélie Maestre
Costumes : Caroline de Vivaise
Lumières : Alban Sauvé
Musique/Son : Pascal Sangla (composition), Jean-Luc Ristord (création sonore)

Après Une des Dernières soirées de carnaval de Goldoni, présentée au Théâtre de Chartres la saison dernière, Clément Hervieu-Léger, pensionnaire de la Comédie-Française depuis 2005 et sociétaire depuis 2018, déplace l’esthétique de la pièce, du 19e siècle à la deuxième moitié du 20e, en s’inspirant du cinéma italien.

À la campagne, dans la maison d’Arkady et Natalia, l’indolence et la mélancolie contaminent presque tout le monde. L’arrivée d’Alexeï le précepteur que Natalia Petrovna a engagé pour s’occuper du petit Kolia va venir perturber l’existence morne de la maisonnée. Venu tout droit de Moscou, le jeune homme inconscient de son propre charme, va provoquer malgré lui l’irruption de la vie et de la passion dans ce petit monde figé d’une aristocratie en déclin. Délaissée par son mari, occupé à ses affaires, Natalia ne trouve plus en Rakitine, son amant platonique de longue date, l’apaisement de leurs conversations qui faisait sa routine. Mais Véra, l’orpheline qu’elle a prise sous sa protection, est, elle aussi, séduite par le bel Alexeï.

La douceur estivale, un docteur entremetteur, des domestiques qui se font la cour… tout est en place pour que cette campagne d’ordinaire si tranquille devienne le théâtre de journées enfiévrées par des chassés-croisés amoureux.


QUAND IL NOUS EN PARLE
Mettre en scène Un mois à la campagne, c’est pour moi supposer que Tourgueniev se situe au carrefour de plusieurs auteurs, de Molière à Lagarce, que mon parcours de metteur en scène m’a conduit à monter et à explorer autour de deux axes centraux : le naturel et l’interaction. […] C’est sans doute avec Une des Dernières soirées de carnaval de Goldoni, que j’ai montée récemment avec la Compagnie des Petits Champs, que la continuité est la plus sensible. J’ai très à coeur, par attachement à l’idée même de troupe, par sensibilité sociologique et par attrait pour la vie incessante qu’elles permettent de donner à voir en scène, de monter de grandes pièces de groupe. Clément Hervieu-Léger

 

 

Mentions obligatoires

Production déléguée La Compagnie des Petits Champs. Coproductions Théâtre des Célestins, Scène Nationale d’Albi, Théâtre de Caen, Théâtre de Chartres – Scène conventionnée Art et Création, Maison de la Culture d’Amiens, La Coursive – Scène nationale de La Rochelle (en cours). © DR. 

septembre 2022
L
M
M
J
V
S
D
1
2
3
4
5
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29