Théâtre
Et puis on a sauté !
COMPAGNIE DE LOUISE - TEXTE PAULINE SALES - MISE EN SCÈNE ODILE GROSSET-GRANGE
Début à : 14h30
Durée : 1h05
Lieu : Grande salle
Tarifs de 6 à 12 € (hors abonnement)
à partir de 8 ans

Après Normalito présenté au Théâtre la saison passée, Pauline Sales revient avec ce conte onirique sur l’enfance, créé suite à une commande d’écriture d’Odile Grosset-Grange. La metteure en scène avait en effet
le désir de travailler avec elle pour son univers à la fois mystérieux, sensible, profond et ludique. Pour sa façon de s’interroger sur l’âme humaine et son habileté à construire des histoires.

Deux enfants s’ennuient pendant la sieste. À l’étage du dessous les parents, divorcés, parlent planning. Mais pourquoi sont-ils toujours occupés à autre chose qu’à passer du temps avec leurs enfants ? Comme il n’y a pas meilleure idée qu’une énorme bêtise pour attirer leur attention… ils décident d’escalader la fenêtre de leur chambre avec une corde à noeuds tressée avec les draps. Patatras ! La corde cède et les voici emportés dans le trou noir de l’espace-temps, régi par les lois de la physique quantique. Ils y rencontrent une fourmi qui leur apprend les règles du jeu : soit ils remontent dans leur chambre avant que leurs parents ouvrent la porte, soit... 

Ce trou devient l’espace idéal pour se poser des questions philosophiques sur ce qui les travaille : le manque, la relation avec leurs parents, leur confiance et leur inquiétude face à la vie, la mort, l’amour, l’avenir. Dans ce trou, passé, présent et futur se télescopent. Un voyage initiatique qui les fera grandir d’un coup !

Une pièce existentielle et passionnante, rythmée et drôle, qui aborde avec subtilité l’amour, l’absence et la force du manque. 

ELLE NOUS EN PARLE
« Mon sujet de départ, c’était l’absence, comment on se construit avec ça. […] Qu’est-ce que les parents sont prêts à lâcher l’un et l’autre pour s’occuper de leurs enfants ? Qui lâche quoi dans le couple ? C’est un
sujet super moderne. Autrefois les femmes étaient au foyer, s’occupaient des tâches ménagères, les enfants étaient moins considérés en tant qu’individus. Pauline a emmené avec beaucoup de subtilité cette question de l’émancipation de la femme. Comment existe-t-elle en dehors des enfants ? » Odile Grosset-Grange

 

« Ce spectacle s’adresse à l’âme d’enfant qui sommeille en chacun d’entre nous. » Sud Ouest

Mentions obligatoires

Assistant mise en scène Carles Romero-Vidal. Avec Camille Blouet, Damien Zanoly ou Thomas Guéné, et les voix d’Odile Grosset-Grange et Xavier Czapla. Scénographie Stephan Zimmerli et Marc Lainé. Lumière, régie générale Erwan Tassel. Son, voix fourmi Jérémie Morizeau. Accessoires, assistante scénographie Irène Vignaud. Costumes Séverine Thiebault. Construction, peintures, coutures du décor Thierry Pinault, Yvonnick Bousso, Sophie Lucas, Laurence Raphel, Catherine Lecorre.

Production La Compagnie de Louise. Coproduction Théâtre de La Coupe d’Or - Scène conventionnée de Rochefort ; La Coursive - Scène Nationale de La Rochelle ; L’Agora – Théâtre de Billère ; L’Odyssée – Scène
conventionnée de Périgueux ; le réseau « accompagner la création jeune public/Cie Florence Lavaud – Chantier Théâtre » ; Théâtre de Gascogne Scènes de Mont de Marsan ; L’OARA (et bourse à l’écriture dramatique) ; Centre culturel La Caravelle à Marcheprime ; Théâtre d’Angoulême – Scène nationale. Autres soutiens La Minoterie – Dijon ; La Ferme du Buisson – SN de Noisiel. Soutien à la création DRAC Nouvelle Aquitaine – site de Poitiers. © Matthieu Edet.

 

septembre 2023
L
M
M
J
V
S
D
1
2
3
4
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30