Danse
La Pastorale
Chorégraphie Thierry Malandain | Musique Ludwig Van Beethoven | Ballet pour 22 Danseurs
Début du spectacle : 20h30
Durée : 1h10
Lieu : Grande salle
Tarif B > Cat. 1 : plein 27 € • réduit 18 € • -12 ans 10 € | Cat. 2 : plein 25 € • réduit 17 € • -12 ans 8 € | Cat. 3 : 16 €
Décors : Jorge Gallardo, réalisés par Frédéric Vadé
Costumes : Jorge Gallardo, réalisé par Véronique Murat
Lumières : François Menou

À l’occasion des 250 ans de la naissance de Beethoven et à l’invitation de l’Opéra de Bonn (sa ville natale), Thierry Malandain crée un ballet inspiré par le compositeur. Dans une écriture chorégraphique atemporelle, le chorégraphe cherche à exalter la puissance du corps dansant, la sensualité, la virtuosité et l’humanité de ses danseurs. Auteur de plus de 80 chorégraphies, Thierry Malandain crée un répertoire à la croisée de la danse classique et de la danse contemporaine, à l’instar de Nocturnes et Estro, accueillis au Théâtre il y a quelques années.

La 6e Symphonie est annoncée par Beethoven comme une « Symphonie Pastorale, ou Souvenir de la vie rustique, plutôt émotion exprimée que peinture descriptive ». Elle traduit son amour pour la nature. Hormis le chant des oiseaux et l’orage, la Symphonie Pastorale n’est pas dans l’imitation de la nature, mais exprime les sentiments du compositeur. Elle est empreinte de sérénité et d’idéalisme. Alors que le monde étouffe faisant comme si tout allait bien, Beethoven écrit dans ses Carnets intimes : « Par la force des charmes et l’harmonie céleste, j’apporterai aux hommes des rêves de douceur. Par la puissance d’un amour infini et merveilleux, je rendrai leurs vies semblables au printemps ». La principale source d’inspiration de Thierry Malandain est la musique, la chorégraphie découlant directement des intentions du compositeur, des émotions et des sentiments ressentis lors de l’écoute, il demeure le plus fidèle possible à l’oeuvre et à sa construction.

Après Les Créatures en 2003 et Silhouette en 2012, c’est la troisième rencontre entre la musique puissante et évocatrice de Beethoven et la danse terrienne et musicale de Malandain. Parions que celle-ci fera de nouvelles étincelles sur les planches chartraines !

 

Mentions obligatoires

Maîtres de Ballet Françoise Dubuc, Richard Coudray.

Coproductions Chaill ot Théâtre National de la Danse, Beethoven Jubiläums Gesell schaft (All emagne), Norddeutsche Konzertdirektion Melsine Grevesmühl GmbH, Theater Bonn (All emagne), Ball et T, Donostia Kultura - Victoria Eugenia Antzokia de Donostia-San Sebastián (Espagne), CCN Malandain Ball et Biarritz. Partenaires Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées, Théâtre de Gascogne-Scènes de Mont de Marsan, Espace Jéliote Oloron Sainte-Marie, L’Odysée-Scène Conventionnée de Périgueux, Scène du Golfe, Théâtre Anne de Bretagne-Vannes, Opéra de Saint-Étienne, Théâtre Olympia d’Arcachon, Escenario Clece / Teatros del Canal-Madrid (Espagne), Opéra de Reims. © Olivier Houeix.

septembre 2019
L
M
M
J
V
S
D
1
2
3
4
5
6
7
8
9
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
30